Eliott Mourier

Blog d’Eliott Mourier – http://eliottmourier.wordpress.com

Je suis Eliott Mourier, jeune docteur  en sciences politiques diplômé de l’Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine (IHEAL) de Paris III en septembre 2013.

Mes recherches traitent principalement : des politiques de développement en Amérique latine, de l’implication de la société civile dans l’élaboration et la mise en oeuvre des politiques sociales ou encore de l’influence politique de certains secteurs de la société civile latino-américaines, notamment des acteurs confessionnels qui jouent un rôle de plus en plus considérable dans le développement de ces pays à travers la mise en place de ce que je qualifie de « partenariats public-religieux » dans ma thèse.

Mes principaux terrains de recherche sont :  Le Chili (où j’ai vécu durant 2 ans entre 2005 et 2007), le Brésil (où j’ai réalisé deux terrains de recherche à São Paulo entre Juin et Septembre 2010, puis à Brasilia entre Juillet et Août 2011), le Mexique ou encore le Costa Rica.

J’ai produit un certains nombre de travaux académiques, que je suis prêt à mettre à la disposition de personnes intéressées.

Résumé de ma Thèse :

Ce travail prétend contribuer à une meilleure compréhension des mutations contemporaines du rapport entre politique et religion dans la modernité, à travers le prisme de l’action sociale entreprise par les acteurs religieux et sa croissante prise en compte par les États avec la mise en oeuvre de « partenariats public-religieux ». À l’heure où la crise des États-providence impose à ces derniers de repenser leurs modèles et leur pratique du social, les entités religieuses, toujours plus diverses et engagées, non seulement dans l’objectif du salut des âmes, mais également dans leur bien-être et leur sécurité physique et matérielle,offrent une alternative crédible à des États de plus en plus « superviseurs » et non plus « fournisseurs » de biens et services sociaux. Le Brésil contemporain, qui retiendra ici notre attention, où la souplesse de la séparation entre l’État et les Églises permet l’instauration d’une véritable collaboration de type « gagnant gagnant», voit aujourd’hui l’émergence et la multiplication du recours à ces « partenariats public-religieux »dont ce travail proposera une définition et une typologie. Des formes de coopération entre un État et des entités religieuses catholiques certes, mais de plus en plus évangéliques, spirites-kardécistes, mormones, chamanistes ou encore afro-brésiliennes, qui offrent un prisme d’analyse original des transformations de l’action publique de l’État et des évolutions du champ religieux aujourd’hui à l’oeuvre. Plus encore, les« partenariats public-religieux » reflètent de manière symptomatique la reconfiguration des relations entre les sphères politique et religieuse et, de façon plus générale, du rapport entre modernité et religion à l’ère globale, dont ce travail, centré sur le Brésil mais empreint de comparatisme, cherchera à rendre compte.

Ma thèse est disponible en ligne à l’adresse suivante : 

http://www.theses.fr/2013PA030090

Toute personnes disposant d’information ou désirant émettre des commentaires est invitée à me contacter à l’adresse mail suivante :
actubresil@gmail.com

Merci et à très bientôt !

Eliott Mourier


%d blogueurs aiment cette page :